Le Mariage en Islam

« Si le serviteur se marie, il a complété la moitié de sa religion qu’il craigne Allah dans l’autre moitié »
 
AccueilAccueil  FAQFAQ  RechercherRechercher  S'enregistrerS'enregistrer  MembresMembres  GroupesGroupes  ConnexionConnexion  

Partagez | 
 

 L’utilisation du Duff, les chansons,danses et la mixité

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
AuteurMessage
le mariage en islam
Admin


Nombre de messages : 317
Date d'inscription : 06/11/2007

MessageSujet: L’utilisation du Duff, les chansons,danses et la mixité   Dim 11 Nov - 22:21

L’utilisation du Duff, les chansons et la mixité dans les mariages



Q : Les erreurs commises dans les fêtes de mariage se sont multipliées ces derniers temps à l’occasion du début des vacances d’été, que ce soit dans les maisons ou dans les salles de fêtes. Dans ces dernières, les erreurs sont plus nombreuses et plus graves. Parmi ces erreurs, il y a le fait de frapper sur un Duff en utilisant un microphone, les chansons des femmes, le fait de filmer la cérémonie. Mais le pire de tout cela est que le marié embrasse sa femme devant les autres femmes. Où sont la pudeur et la crainte d’Allah ? Lorsque certaines personnes respectueuses des limites d’Allah conseillent les gens qui font cela, on leur répond que tel cheikh a donné une Fatwa permettant le Duff. Si ceci est vrai, nous prions votre éminence d’expliquer la vérité aux musulmans.



R : L’utilisation du Duff pour célébrer le mariage est une Sunna. Il est permis de l’utiliser mais dans les conditions suivantes :


1. L’instrument utilisé doit être le Duff qui est fermé d’un seul côté. Le tambour fermé des deux côtés n’est pas permis, car il fait partie des instruments de musique. Ceux-là sont tous interdits, sauf preuve du contraire, c’est-à-dire sauf pour le Duff lors des cérémonies de mariage.

2. Le Duff ne doit pas être accompagné d’un interdit comme les chansons malsaines qui éveillent le désir. Celles-ci sont interdites, qu’elles soient accompagnées de Duff ou pas, et à tout moment.


3. Aucune tentation ne doit résulter de cette utilisation, comme lorsque les hommes peuvent entendre les belles voix féminines. Si ceci a lieu, on doit interdire le Duff.


4. Cette utilisation ne doit porter préjudice à personne, sinon elle serait interdite. C’est le cas lorsqu’on utilise des microphones et où l’on pourrait gêner les voisins avec le bruit, et ceci n’est pas exempt de tentation non plus. Si le Prophète, prière et salut d’Allah sur lui, a interdit aux prieurs de lire le Coran à haute voix lorsqu’ils sont ensemble pour qu’ils ne se dérangent pas les uns les autres, alors que dire du bruit du Duff et des chansons.


5. Concernant le fait de photographier les différents moments de la cérémonie à l’aide d’un appareil photo, aucune personne raisonnable ne doute sur la laideur d’un tel acte. Aucune personne raisonnable, donc à plus forte raison aucun croyant, n’accepterait que l’on prenne des photos de sa mère, sa sœur ou sa fille pour qu’elles soient par la suite des marchandises à présenter ou un jouet pour divertir les pervers. Les films vidéo sont encore pires car, dans ce cas, on prend les faits vivants avec l’image et le son. Ceci est sûrement détestable pour toute personne raisonnable et droite, et on ne peut pas imaginer que quiconque ayant la foi ou la pudeur puisse l’accepter.


Quant à la danse pour les femmes, c’est sûrement un acte laid ; je suis d’avis que ce n’est pas permis, en raison des faits qui me sont parvenus et qui se sont produits entre femmes. Venant des hommes, la danse est encore plus laide. Elle constitue une imitation des hommes aux femmes et personne n’ignore ce qu’elle contient. La danse des hommes et des femmes mélangés est encore plus odieuse, en raison de la mixité et de la tentation immense qui en résulte, surtout qu’il s’agit d’une occasion de mariage.


Concernant ce que la personne qui pose la question a cité sur le marié qui se trouve parmi les femmes et embrasse sa mariée devant elles, c’est vraiment étonnant que ceci vienne de la part d’une personne à qui Allah a accordé le bienfait du mariage et que lui, en échange de ce bienfait, fasse cet acte-là qui est réprouvé par la religion, la raison et par la virilité. Comment la famille de la mariée a-t-elle pu accepter qu’une telle chose se produise ? Ne craignent-ils pas que cet homme voie parmi les femmes une femme plus belle que sa mariée ? Celle-ci va sûrement diminuer de valeur à ses yeux, il commencera ainsi à comparer et à tout remettre en question. Les conséquences sur sa liaison avec sa femme peuvent être néfastes.


A la fin de cette réponse, je conseille à mes frères musulmans d’interdire ce genre de mauvais agissements. Je les invite à remercier Allah pleinement pour le bienfait du mariage et pour les autres bienfaits, et à suivre la voie des Pieux Prédécesseurs, c’est-à-dire en se limitant à la Sunna, et non pas en suivant les passions des gens qui se sont égarés avant eux, qui ont égaré beaucoup de monde, et qui se sont égarés du droit chemin.


· Fatwa de Cheikh Otheimine

· Fatâwâ Mucâsira pages 36 et 39.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://le-mariage-en-islam.forumpro.fr
 
L’utilisation du Duff, les chansons,danses et la mixité
Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 1 sur 1
 Sujets similaires
-
» Réutilisation de petits pots vides
» Danses Normandes
» L'auteur d'une des plus belles chansons (Louise), vient de disparaître!
» BB en chansons !!
» utilisation du Pallas avec une ceinture trop courte

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
Le Mariage en Islam :: ARTICLES SUR LE MARIAGE EN ISLAM :: LE MARIAGE - le akde,la walima,la vie de mariés :: La Walima-La"fête"-
Sauter vers: