Le Mariage en Islam

« Si le serviteur se marie, il a complété la moitié de sa religion qu’il craigne Allah dans l’autre moitié »
 
AccueilAccueil  FAQFAQ  RechercherRechercher  S'enregistrerS'enregistrer  MembresMembres  GroupesGroupes  ConnexionConnexion  

Partagez | 
 

 Conseils aux jeunes filles dont le mariage est proche

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
AuteurMessage
le mariage en islam
Admin


Nombre de messages : 317
Date d'inscription : 06/11/2007

MessageSujet: Conseils aux jeunes filles dont le mariage est proche   Mar 18 Déc - 18:07

Conseils aux jeunes filles dont le mariage est proche




Louange à Allah, et bénédictions et salutations d'Allah sur le messager d'Allah,


Nous félicitons - nos sœurs - pour le mariage, et nous demandons à Allah de leur donner une vie heureuse avec un mari vertueux et qui est embellie par une descendance pieuse.



C'est une bonne chose que la jeune fille recherche ce qui lui est utile dans sa vie conjugale, et que son souci ne soit pas simplement les choses formelles et matérielles.
Le fait qu'elle donne de l'importance aux choses morales et essentielles, indique son éveil, son attention et sa conscience. Et le discours sur les conseils est long, mais je vais vous citer des conseils en bref ; et ensuite, je vous donnerai quelques références qui vous seront utiles dans ce domaine.



Les conseils :


1- Implorez Allah (qu'Il soit exalté) en lui demandant de vous guider vers ce qui est juste, et de vous réjouir de la piété de vos maris, ainsi que du bonheur de votre vie.


2- Craignez Allah (qu'Il soit exalté) car : {Quiconque craint Allah cependant, Il lui facilite les choses}.
Et il est facile de satisfaire l'époux en évitant ce qu'Allah (qu'Il soit exalté) a interdit. Et rappelez-vous que l'obéissance est une lumière sur le visage, un épanouissement de la poitrine, une tranquillité dans le cœur, et que quiconque craint Allah, Il guide son cœur. Et Allah (qu'Il soit exalté) n'humilie pas celui qui Lui obéit.



3- Habituez-vous à la satisfaction [être satisfait de ce que vous avez], car c'est la base du bonheur ; et je veux dire par cela que vous évitiez la comparaison, méfiez-vous donc de comparer votre vie à la vie des autres, car vous ne voyez de leur vie que le côté lumineux.
Et efforcez-vous toujours de regarder les côtés positifs de vos maris, et ne faites pas attention à leurs côtés négatifs parce qu'étant donné que vous n'êtes pas parfaites, eux aussi ne sont pas parfaits. Donc, pour que vous soyez heureuses, dirigez toujours vos regards sur les points positifs dans votre vie, glorifiez-les et remerciez votre Seigneur pour eux ; et rappelez-vous que pour beaucoup de gens, des choses manquent dans leur vie, et sont complètes dans votre vie, mais vous êtes inattentives à cela.


4- Soyez très dévouées au service de vos maris car ils sont votre Paradis ou votre Enfer ; en ressentant que ce service est une adoration d'Allah, et est parmi les meilleures œuvres de l'épouse pour Allah (qu'Il soit exalté), et c'est le "Jihad" de la femme [le combat de la femme dans le chemin d'Allah]. Et vous devez vous habituer à ce que vos dons ne soient pas conditionnées, c'est-à-dire que vos dons ne doivent pas être liés aux dons de vos maris pour vous, mais au contraire vous devez tout faire pour eux, et vous devez augmenter vos dons pour eux même s'ils sont négligents, car ainsi ils seront attirés encore plus vers vous.


5- Il vaut mieux que la femme soit attentive aux besoins de son mari de tous les côtés et qu'elle les comprenne ; ainsi, elle sera celle qui les lui fournit et les accomplit, et il sentira alors avec elle une satisfaction dans tous les côtés de sa vie. Donc, en ce qui concerne les sentiments, elle lui échange un amour sans conditions ; en ce qui concerne le côté social, elle entretient les liens de parenté avec qui elle doit les entretenir, et elle est bienfaisante envers ceux avec qui il doit être bienfaisant ; en ce qui concerne le côté de la pensée (le côté mental), elle doit être avec lui dans ses soucis, et elle l'aide à parvenir à ses buts et à réaliser ses espoirs. Et dites la même chose pour ses autres besoins : psychologiques, impulsifs (ses impulsions sexuelles), et les autres besoins qui sont nombreux.


6- C'est une belle chose que la femme fasse que sa maison soit un jardin dans lequel l'homme trouve de l'ombre à chaque fois qu'il veut se reposer ; et c'est une chose encore plus belle que la femme fasse ressentir à l'homme sa valeur et son importance dans la maison, et cela doit être fait avec les paroles et les actes, car l'un ne réalise pas le but sans l'autre ; et ceci afin que l'homme trouve son entité (son essence) et ressente son importance dans sa maison.


7- Que votre maison soit propre et parfumée, remplie de gaieté et d'intimité ; lorsqu'il entre, accueillez-le comme l'on reçoit un roi ; lorsqu'il s'assoit, honorez-le comme vous honorez un invité ; accomplissez ce dont il a besoin avant qu'il ne vous le demande. Il ne doit entendre que ce qui le réjouit, et il ne doit voir que ce qui le rend joyeux. Faites qu'il soit heureux, il vous rendra heureuse ; et soyez sûres que si l'homme donne, ses dons seront beaucoup plus nombreux que les dons de l'épouse, attirez donc ses dons en ayant de bonnes relations avec lui et en étant de bonne humeur.


8- Développez votre vie et progressez dans vos façons d'avoir des relations (sociales) en participant à des cours initiatiques, car la vie conjugale est un art et une habileté, qui devient parfaite avec l'instruction et l'initiation. Et lisez les livres et écoutez les cassettes utiles à ce sujet.


9- Je veux attirer votre intention, chères sœurs, sur un point très important qui est : il est de la nature de la femme lorsqu'elle est proche de son mariage, de tracer une vie brillante et des rêves sur sa vie conjugale et sur le futur mari ; et dès qu'elle entre dans la vie conjugale, elle commence à comparer sa vie réelle à son imagination qu'elle avait tracée, et avec le premier désaccord entre elle et son époux, elle commence à se lamenter sur son imagination et ses espoirs qu'elle avait rêvés ; alors, elle vit sa vie avec de la tristesse (de la peine), et au lieu d'élever le niveau de sa vie au niveau de ce qu'elle avait imaginé, elle passe sa vie à pleurer sur l'imagination perdue.




Il est donc plus digne de la femme intelligente de considérer la vie qu'elle veut obtenir comme étant une vie à laquelle elle parviendra en étant patiente, en faisant des efforts, en faisant des sacrifices et en faisant des dons continuels. Et c'est une erreur que la femme perde sa valeur auprès de son mari dès le premier désaccord qui se produit entre eux ; et la femme qui obtient le succès, est celle qui commence par mettre une provision d'erreurs et de négligences pour elle dans le compte des sentiments de son mari à travers ses réactions lors des désaccords. De même que la femme intelligente est celle qui ferme les portes sur les malentendus et les désaccords qui se produisent entre elle et son bien aimé, et qui les cache afin que la situation retourne à la normale – et si elle se voit obligée de parler (de divulguer les désaccords) pour qu'elle se libère (se décharge un peu) ou pour la consultation, qu'elle soit alors intelligente et perspicace dans le choix de la personne qu'elle consulte et dont elle prend l'opinion, que cette personne soit un homme ou une femme, car combien de conseillers sont devenus une partie du problème à cause de leur manque de compréhension et de la faiblesse de leur sagesse.


Et enfin, félicitation à celle qui est pour son mari le plaisir de ce monde, car elle est certes celle qui réussit (la gagnante) ; elle a gagné la satisfaction d'Allah (qu'Il soit exalté) et elle a gagné la satisfaction de son mari et la stabilité de sa vie.
Nous demandons à Allah de vous donner une bonne vie et un mariage réussi !


Les références :


1- "Acharah mafaatih linnadjaah" (Dix clés pour la réussite), d'Ibrahim Faqui.


2- "Al-'Aadaate As-Sib'â lil-Ousare Dhaate Al-Fa'âliyah Al-'Aaliyah", (The 7 Habits of Highly Effective People), de Stephen R. Covey.


Les cassettes :

1- "Bahr Al-Houb" (La mer de l'amour), d'Ibrahim Ad-Douwaïch.

2- "Al-Houquouq Az-Zaoujiyah" (Les droits conjugaux), de Mohammed Ach-Chanquiiti.

3- "Kaïfa Taksabiine Mahboubak" (Comment gagner ton aimé ?), de Salaah Ar-Raachid.


Ecrit par : Faouz fille d'Ibrahim Al-Gharbi

http://true.salaf.over-blog.com/article-5839469.html
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://le-mariage-en-islam.forumpro.fr
 
Conseils aux jeunes filles dont le mariage est proche
Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 1 sur 1
 Sujets similaires
-
» Dans la nuit du 11 au 12 février 1997, quatre jeunes filles déguisées pour le carnaval du Portel ont croisé la route des frères Jourdain...
» Dans la communauté gitane à Montpellier, une vieille dame déflore les jeunes vierges avant le mariage
» Le plus grand nombre de filles en bikini.
» Mes premiers pas dans la soierie féminine...
» Frémont "Normandie sensible".

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
Le Mariage en Islam :: ARTICLES SUR LE MARIAGE EN ISLAM :: AVANT LE MARIAGE ET LA KHITBA-
Sauter vers: