Le Mariage en Islam

« Si le serviteur se marie, il a complété la moitié de sa religion qu’il craigne Allah dans l’autre moitié »
 
AccueilAccueil  FAQFAQ  RechercherRechercher  S'enregistrerS'enregistrer  MembresMembres  GroupesGroupes  ConnexionConnexion  

Partagez | 
 

 Les rencontres sur Internet

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
AuteurMessage
le mariage en islam
Admin


Nombre de messages : 317
Date d'inscription : 06/11/2007

MessageSujet: Les rencontres sur Internet   Sam 10 Nov - 22:55

Les rencontres sur Internet





Les questions concernant le fait de « faire connaissance » avec un frère (ou une soeur pour les hommes) par le biais d’Internet ou par téléphone sont toujours aussi nombreuses, et il semble bien que ce soit une des grandes portes du Diable à notre époque pour tenter une jeunesse ignorante et noyée dans les passions et les turpitudes. En islam la question est pourtant claire : s’il n’y a pas de lien de sang (mère, sœur, tante…) ou d’union par le mariage (épouse, belle-mère, filles de l’épouse…) hommes et femmes restent étrangers les uns pour les autres, et il n’est pas permis de parler si ce n’est pour une nécessité et un besoin bien précis, tout en respectant les règles religieuses de bienséance.

L’imam Ibn Daqîq Al-‘Id nous montre qu’il y a une manière simple de voir si l’on est dans le péché et qui est celle énoncée par le Prophète (salallahu ‘alayhi wasalam) lorsqu’il dit : « Le péché est ce qui amène en toi la gêne et que tu détesterais que les gens sachent. » (Muslim) Si tous ceux qui font des « rencontres » sur Internet sont dans le licite pourquoi se cachent-ils de leurs parents, leur famille et leurs frères ? Pourquoi tous ces secrets, ces codes et ces discussions nocturnes ? « Une fourmi noire, sur une pierre noire, dans la nuit noire, Allah la voit. » Pire encore, certaines personnes noyées dans le péché et l’ignorance ne voient même plus le mal et c’est ce que dit shaykh Al-‘Uthaymîn en explication de ce hadith : « Quant aux pervers, les péchés n’amènent aucune gêne en eux, et ils ne détestent pas que les gens sachent ce qu’ils font. Plus encore, certains se vantent dans ce qu’ils commettent comme perversité. Mais le Prophète (salallahu ‘alayhi wasalam) nous parle ici de celui qui est sur la voie droite et qui, s’il commet un péché, est gêné et déteste que les gens le sachent. Cette balance qu’a cité le Prophète (salallahu ‘alayhi wasalam) ne concerne que les gens de bien. »

Et comme toujours, le pécheur qui n’est pas sincère envers Allah justifie son acte par faux argument religieux, et ici c’est le mariage ! Tous cherchent « l’âme sœur », « le prince charmant »… Par Allah ! Quelle est la femme pieuse qui voudrait pour mari un homme qui discute avec des femmes sur Internet ? Est-elle si sotte pour croire qu’elle est la première avec laquelle il discute et fait du charme ? Est-elle si sotte pour croire qu’elle est la dernière avec laquelle il discute ? Tel le charognard, sa technique est rodée et son discours déjà tout prêt… Par Allah ! Quel est l’homme pieux qui voudrait d’une femme qui se dévoile aux hommes sur Internet ? Est-il si bête pour croire qu’elle ne parle qu’avec lui ? Est-il si bête pour croire que c’est lui qu’elle attendait ? Est-il si bête pour croire que tout cela cessera après le mariage ? Lorsqu’il laissera son épouse (ou inversement) seule devant l’ordinateur que se passera-t-il ? Le Prophète (salallahu’ alayhi wasalam) ne dit-il pas : « Le diable circule dans l’homme comme le sang dans les veines » ?...

Shaikh Al-Albani aime à citer, pour montrer le chemin vers l’illicite, le grand poète égyptien Shawqi qui dit : « Un regard, puis un sourire, puis un salam, puis une parole, puis un rendez-vous, puis une rencontre. » Nous avons déjà traduit des paroles de savants à ce sujet dans plusieurs articles, notamment « Ce que l’on peut voir de la femme » et « Les dangers de la fornication ». Mais le rappel profite aux croyants, donc proposons ici une discussion avec shaykh Al-Albânî à propos des conversations téléphoniques entre hommes et femmes.

Ecouter le shaykh

Shaykh Albânî : oui
Interrogateur : As-Salâmu ‘alaykum
S : Wa ‘alaykum as-salâm wa rahmatullah
I : Shaykh Albânî est-il là?
S : Il est avec toi.
I : Très bien, si vous le permettez shaykh, j’ai quelques questions à vous poser.
S : Vas-y.
I : M’est-il permis de parler au téléphone avec la femme que j’ai demandé en mariage ?
S : Le contrat de mariage a-t-il été établi ou pas encore ?
I : Pas encore.
S : Cela n’est pas permis.
I : Cela n’est pas permis ?
S : Cela n’est pas permis.
I : Très bien. M’est-il permis de lui rendre visite et de m’asseoir avec elle en présence d’un mahram ?
S : Si c’est en présence d’un mahram et qu’elle se présente devant toi totalement voilée (jilbab et hijâb) de la même manière qu’elle s’habille pour sortir dehors, cela est permis, sinon non.
I : Et elle peut dévoiler son visage ?
S : Oui, si c’est uniquement le visage.
I : Seulement le visage ?
S : Et elle ne doit pas porter de robe ornée, courte ou d’autres choses de ce genre.
I : Très bien. Concernant l’assise avec elle, de quoi ai-je le droit de lui parler ?
S : Tu ne dois lui parler que de choses que tu dirais à d’autres qu’elle.
I : Très bien. Si elle me demande une photo, puis-je la lui donner ?
S : Et si toi tu lui demandais une photo ?
I : oui ?
S : Et si toi tu lui demandais une photo ?
I : Qu’y a-t-il ?
S : Est-ce permis ?
I : Non.
S : Et ma réponse est non !
I : Votre réponse est non ?
S : Non et non.
I : Et pourquoi ?
S : Pourquoi ?! Pour les mêmes raisons qui t’amènent à dire qu’il ne t’est pas permis de lui demander une photo.
I : D’accord.
S : Tu as compris.
I : Oui.
S : Si tu as compris, applique-le.
I : Parfois shaykh, on peut être contraint à lui téléphoner, cela est-il permis ?
S : Je ne pense pas qu’il y ait de nécessité à cela.
I : Par exemple, je peux lui téléphoner pour lui dire que je viendrais lui rendre visite à telle heure.
S : pourquoi lui rends-tu visite ? Quelle est la différence entre elle et d’autres ?
I : Donc il ne m’est pas permis de lui rendre visite ?
S : Mon frère ! Dans ta parole, quelle est la différence entre elle et d’autres ? Pourquoi lui rends-tu visite ? Tu dois la voir en présence de son tuteur.
I : En présence de son tuteur ? Mais il sera là !
S : Tu dois la voir en présence de son tuteur, si vous êtes d’accord pour que tu viennes la voir et qu’elle te voit, (cela est permis). Mais que tu lui rendes visite, non !
I : Même après être venu demander sa main, il n’est pas permis de lui rendre visite ?
S : Après la demande en mariage ?
I : Oui.
S : Mon frère ! Elle est toujours une étrangère pour toi, jusqu’à ce que vous fassiez le contrat de mariage.
I : Merci, qu’Allah vous récompense par un bien shaykh.
S : Toi aussi.
I : Qu’Allah vous anoblisse.
S : Qu’Allah te protège… Salâmu ‘alayka
I : As-Salâmu ‘alaykum
S : Wa ‘alaykum as-salâm wa rahmatullah.

http://www.salafs.com/modules/news/article.php?storyid=10128&keywords=mariage
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://le-mariage-en-islam.forumpro.fr
 
Les rencontres sur Internet
Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 1 sur 1
 Sujets similaires
-
» Configurer le pare-feu pour PG avec Norton Internet Security
» Ou acheter MAC sur Internet
» Christophe Ginisty:coordinateur stratégie Internet
» Internet, vecteur de changement, ou non
» Débat en direct et en ligne sur fédération internet a 18 H !

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
Le Mariage en Islam :: ARTICLES SUR LE MARIAGE EN ISLAM :: AVANT LE MARIAGE ET LA KHITBA-
Sauter vers: