Le Mariage en Islam

« Si le serviteur se marie, il a complété la moitié de sa religion qu’il craigne Allah dans l’autre moitié »
 
AccueilAccueil  FAQFAQ  RechercherRechercher  S'enregistrerS'enregistrer  MembresMembres  GroupesGroupes  ConnexionConnexion  

Partagez | 
 

 Les conversations téléphoniques avec le fiancé

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
AuteurMessage
le mariage en islam
Admin


Nombre de messages : 317
Date d'inscription : 06/11/2007

MessageSujet: Les conversations téléphoniques avec le fiancé   Dim 11 Nov - 16:29

Les conversations téléphoniques avec le fiancé



Q : Les conversations téléphoniques entre les fiancés, sont-elles permises ou pas ?



R : Il n’y a pas de mal à ce que la femme parle au téléphone avec l’homme qui la demande en mariage après l’avoir accepté, s’il s’agit de conversations pour finaliser l’entente entre les deux. Cependant, ces conversations doivent se limiter à ce qui est nécessaire, sans contenir de choses pouvant conduire à la tentation ; si elles ont lieu par l’intermédiaire du tuteur de la femme, c’est encore mieux et plus éloigné de toute suspicion. Par contre, les conversations téléphoniques qui ont lieu aujourd’hui entre les hommes et les femmes, et entre les filles et les garçons, sans pour autant qu’il y ait de projet de mariage entre eux, mais seulement pour faire connaissance comme ils le prétendent, celles-ci sont interdites et répréhensibles, car elles sont une cause de tentation et peuvent conduire à commettre l’adultère.




Allah, qu’Il soit élevé, dit :


« Ne soyez pas trop complaisantes dans votre langage, afin que celui dont le cœur est malade [l’hypocrite] ne vous convoite pas. Et tenez un langage décent. » [1]


La femme ne doit s’adresser aux hommes qu’en cas de besoin, en tenant un langage décent qui ne contient aucune suspicion et n’implique pas de tentation.



Les savants ont déclaré par ailleurs que la femme qui est en état de sacralisation doit répéter les formules de Talbiya[2] sans élever la voix. Le Prophète, prière et salut d’Allah sur lui, dit dans un hadith :


« Si une chose survient dans la prière, que les hommes disent « Subhânallah » et que les femmes frappent des mains. » [3]


Tous ces textes sont une preuve que la femme ne doit faire entendre sa voix aux hommes que dans le cas où elle a besoin de s’adresser à eux, tout en observant la pudeur et la retenue. Et Allah est le Plus Savant.



· Fatwa de Cheikh Al-Fawzân

· Al-Muntaqâ, volume 2 pages 163 et 164.


[1] Les Coalisés, v. 32

[2] Le fait de répéter la formule : « Labbayka Allahumma Labbayk… »

[3] Rapporté par Al-Bukhârî dans le chapitre des actes dans la prière (1218), et par Muslim dans le chapitre de la prière (421).
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://le-mariage-en-islam.forumpro.fr
le mariage en islam
Admin


Nombre de messages : 317
Date d'inscription : 06/11/2007

MessageSujet: Re: Les conversations téléphoniques avec le fiancé   Dim 11 Nov - 16:45

S’entretenir au téléphone avec sa future épouse


Q : La Législation divine autorise-t-elle aux futurs époux de s’entretenir par téléphone ?



R : Il n’y a pas de mal pour les futurs époux à discuter au téléphone, après bien sûr qu’il y ait eu consentement au mariage, dans la mesure où l’entretien a pour ambition d’établir un terrain de compréhension, si le besoin se fait ressentir et s’il règne un climat de sobriété. Si ces appels se font par l’intermédiaire du tuteur, c’est encore mieux car il permet d’éloigner toute suspicion.

Par contre, il n’est pas permis d’avoir des communications téléphoniques entre les hommes et les femmes (aussi bien chez les adultes que chez les adolescents), qui ne sont pas en relation avec la demande en mariage. Il est intolérable d’établir des contacts téléphoniques sous prétexte de vouloir faire connaissance, comme certains le présument, car le risque de sombrer dans la tentation et la perversité augmente considérablement.

Allah le Très Haut a révélé :


« N’adoucissez point la voix car cela peut tenter l’homme au cœur malade, parlez-leur plutôt décemment. »

(Sourate Les coalisés verset 32)


La femme ne doit donc pas s’entretenir avec un étranger sauf en cas debesoin ; ces paroles doivent rester sobres et ne susciter ni la provocation ni la suspicion.
Les savants ont stipulé explicitement que la femme en état de sacralisation ne doit pas faire sa Talbiya en levant la voix. Dans ce registre, il y a également le Hadith :

« Si l’un d’entre vous veut attirer l’attention au cours de la prière, il n’a qu’à dire : subhânaAllah (gloire à Allah) pour les hommes ou taper des mains pour les femmes! »

Ces arguments démontrent que la femme ne doit pas permettre aux hommes d’entendre sa voix si ce n’est dans les situations qui le nécessitent en veillant à faire preuve de pudeur et de continence. Certes Dieu seul le sait !


Fatwa du cheikh Fawzen tirée de son recueil de fatwas
Tome 3 page 349
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://le-mariage-en-islam.forumpro.fr
le mariage en islam
Admin


Nombre de messages : 317
Date d'inscription : 06/11/2007

MessageSujet: Re: Les conversations téléphoniques avec le fiancé   Lun 12 Nov - 3:29

Conversation entre homme et femme au téléphone pendant le jeûne.



Question : Quel est le jugement quant à la conversation entre un homme et une femme au téléphone pendant le jeûne. Et qu’en est-il s’ils sont fiancés?



Réponse : La conversation entre un homme et une femme au téléphone n'est pas permise car il y a en cela une fitna (danger). Sauf pour la femme qui est fiancée à celui auquel elle parle et la conversation doit simplement être destiné à faire comprendre (quelque chose) et concerner le mariage.
Cependant, ce qui est meilleur et plus sûr pour l’homme est de parler au wali (tuteur) de la femme.
Quant à la conversation entre l’homme et la femme en dehors de la question du mariage, alors ce n'est pas permis, car il y a en cela une grande fitna et la crainte qui peut mener (à quelque chose) de dangereux (interdit).
Et si c'est pendant le jeûne, cela affecte le jeûne en le diminue (dans la récompense), parce que ce qui est exigé de celui qui jeûne est de protéger son jeûne de ce qui y contrevient et le diminue.
Et combien de problèmes moraux et sociaux font suite aux conversations téléphoniques entre les hommes et les femmes! Il est obligatoire au wali des femmes de les empêcher et de surveiller qu’elles ne tombent pas dans ce danger.



Shaykh Ibn Fawzan

Fatawa Ramadhan - volume 2, p.760, Fatwa n°773;
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://le-mariage-en-islam.forumpro.fr
le mariage en islam
Admin


Nombre de messages : 317
Date d'inscription : 06/11/2007

MessageSujet: Re: Les conversations téléphoniques avec le fiancé   Mer 14 Nov - 17:43

Le prétendant peut-il parler à sa prétendante?





Cheikh al ‘Otheïmine a dit [Voir l’Explication de Kitab an-Nikah dans Sahih al Boukhari de Cheikh al ‘Otheïmine] :


« Le prétendant peut parler à sa prétendante à condition qu’il y ait la présence du Mahram.
En ce qui concerne les conversations téléphoniques entre prétendants, il n’y a pas de doute que cela est interdit ; et ceci pour fermer la porte aux ambiguïtés. »



http://www.alminhadj.fr/modules/newbb/viewtopic.php?topic_id=155&forum=8
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://le-mariage-en-islam.forumpro.fr
Contenu sponsorisé




MessageSujet: Re: Les conversations téléphoniques avec le fiancé   Aujourd'hui à 21:08

Revenir en haut Aller en bas
 
Les conversations téléphoniques avec le fiancé
Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 1 sur 1
 Sujets similaires
-
» Conversations avec Dieu par Neale Donald Walsh
» nacelle MATRIX PRO de JANE compatible avec chassi LOOLA ?
» Poussette avec landau pour campagne
» Recherche poussette légère avec guidon
» Voyager en bus avec bébé ?

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
Le Mariage en Islam :: ARTICLES SUR LE MARIAGE EN ISLAM :: AVANT LE MARIAGE ET LA KHITBA-
Sauter vers: