Le Mariage en Islam

« Si le serviteur se marie, il a complété la moitié de sa religion qu’il craigne Allah dans l’autre moitié »
 
AccueilAccueil  FAQFAQ  RechercherRechercher  S'enregistrerS'enregistrer  MembresMembres  GroupesGroupes  ConnexionConnexion  

Partagez | 
 

 Le père qui oblige sa fille à se marier

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
AuteurMessage
le mariage en islam
Admin


Nombre de messages : 317
Date d'inscription : 06/11/2007

MessageSujet: Le père qui oblige sa fille à se marier   Dim 11 Nov - 17:42

Le père qui oblige sa fille à se marier





Q : Mon père a marié ma demi-sœur, qui avait alors vingt-et-un ans, avec un homme qu’elle ne désirait pas et sans même lui demander son avis. Les témoins ont faussement témoigné lors de l’établissement de l’acte qu’elle acceptait le mariage. Sa mère a signé l’acte de mariage à sa place. C’est ainsi que le mariage, qu’elle refuse jusqu’à ce jour, s’est déroulé. Quel est l’avis juridique sur un tel acte et sur le témoignage des témoins ?


R : Si votre sœur ne s’était jamais mariée auparavant, et que son père l’a obligée à se marier avec cet homme, alors certains savants pensent que ce mariage est valable. Ils pensent en effet, qu’un père a le droit d’obliger sa fille à se marier avec un homme qu’elle ne désire pas si celui-ci présente les qualités requises pour le mariage. Cependant, l’avis le plus correct dans cette affaire est qu’il n’est permis ni au père, ni à personne d’autre d’obliger une femme à épouser un homme qu’elle ne désire pas, quand bien même celui-ci aurait des tas de qualités. Le Prophète, prière et salut d’Allah sur lui, a dit à cet égard :



« On ne marie la femme vierge qu’après l’avoir consultée. » [1]


Ce hadith est général et englobe tous les tuteurs de la femme. On trouve aussi dans le recueil de hadiths authentiques de Muslim le hadith :



« Le père doit consulter sa fille vierge (au sujet de son mariage). »[2]

Celui-ci évoque la femme d’une part, et son père d’autre part ; c’est donc vers ce genre de texte qu’il faut revenir en cas de litige.


Sur la base de ce qui précède, nous déduisons que le fait qu’un père oblige sa fille à se marier avec un homme qu’elle ne désire pas est interdit. Or, l’acte interdit ne doit ni être mis à exécution, ni être considéré comme valable, car le fait de le mettre à exécution ou de rendre le contrat valable va à l’encontre de l’interdit.[3] Lorsque le législateur interdit une chose, il veut par-là que la communauté s’en abstienne et ne s’en approche pas. Si nous considérions cet acte de mariage comme étant juste alors ceci reviendrait à dire que nous nous sommes approchés et avons fait l’interdit et que nous le considérons au même titre que les contrats permis par le législateur. Et ceci ne doit pas se faire.

Sur la base de ce qui vient d’être dit, l’avis le plus probable est que le mariage que votre père a arrangé pour sa fille avec une personne qu’elle ne désirait pas n’est pas valable, et doit être revu par un tribunal.


Concernant les faux témoins, ils ont sûrement fait là un grand péché comme l’a mentionné le Prophète, prière et salut d’Allah sur lui, dans un hadith authentique. Il a dit à ses Compagnons :


« Ne voulez-vous pas que je vous informe à propos des grands péchés ? »


Après en avoir mentionnés quelques-uns alors qu’il était allongé, il s’est redressé pour s’asseoir et a dit :


« Et le mensonge, et le mensonge, et le faux témoignage. »


Et il s’est mis à le répéter jusqu’à ce que les Compagnons eurent souhaité qu’il se taise.[4] Ces faux témoins doivent se repentir à Allah, le Tout-Puissant, et dire la vérité. Il doivent reconnaître devant le juge qu’ils ont faussement témoigné et qu’ils renient ce témoignage.

Quant à la mère qui a signé mensongèrement à la place de sa fille, elle a sûrement commis un grand péché duquel elle doit se repentir, et ne jamais recommencer un tel acte.




· Fatwa de Cheikh Otheimine

· Fatwas du cheikh Otheimine, volume 2, pages 759 et 760.


[1] Rapporté par Al-Bukhârî dans le chapitre du mariage (n°5136), et par Muslim dans le chapitre du mariage (n°1419).

[2] Rapporté par Muslim dans le chapitre du mariage (n°1421).

[3] Le cheikh lance ici une argumentation juridique : c.-à-d. la discussion de la validité du contrat de mariage malgré le refus de la femme. Cette question est sujet à divergence, mais le cheikh penche pour la non-validité du contrat.

[4] Rapporté par Al-Bukhârî dans le chapitre de la permission (n°6273,6274) et par Muslim dans le chapitre de la foi (n°87).
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://le-mariage-en-islam.forumpro.fr
 
Le père qui oblige sa fille à se marier
Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 1 sur 1
 Sujets similaires
-
» Un père Abuse de ces deux filles !
» prendre sa douche
» Un père et sa fille fiers d'avoir fait ensemble un enfant
» Heidi, la petite fille des Alpes (1974)
» Un femme a été séquestrée 24 ans par son père

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
Le Mariage en Islam :: ARTICLES SUR LE MARIAGE EN ISLAM :: LE TUTEUR : SON ROLE ,SON IMPORTANCE-
Sauter vers: